Les pistes archéologiques

Le dinosaure dragon

Des paléontologues ont découvert le squelette fossilisé d’un dinosaure carnivore aux airs de dragon. Le dinosaure de 2 mètres de long a été baptisé « Balaur bondoc » ce qui signifie « dragon trapu ». Cousin du vélociraptor, c’était un prédateur puissant aux griffes aiguisées qui lui permettaient d’éventrer sa proie. À la différence de son cousin, Balaur était plus taillé pour la force que pour la vitesse comme en témoignent son corps plus trapu et ses petites jambes. Il possédait également deux griffes démesurées aux pattes au lieu d’une comme le vélociraptor. Le plus étonnant reste que ce prédateur est le premier découvert en Roumanie. Le squelette partiel a été découvert dans une ancienne plaine inondable près de la ville de Sebes en Roumanie centrale.

Titanoboa cerrejonensis

Vertèbre de Titanoboa cerrejonensis

L’hebdomadaire scientifique britannique Nature du 5 février 2009 publie un article sur la découverte dans la région de Cerrejon (Colombie) de vertèbres fossiles (environ 60 millions d’années) d’un serpent de taille colossale : selon Jason J. Head et ses collègues, par comparaison avec les vertèbres de serpents actuels, ce boidé fossile auquel ils ont donné le nom scientifique de Titanoboa cerrejonensis, aurait mesuré 12,82 plus ou moins 2,04 m de longueur, et atteint un poids de 652 à 1819 Kg, en faisant de très loin le plus grand et le plus gros serpent officiellement connu.

Cette découverte, déjà fantastique en elle-même, apporte un éclairage nouveau à tout un dossier cryptozoologique. Il est en effet à noter qu’il existe dans toute l’Amazonie des rumeurs et des témoignages persistants sur des serpents géants.

Amphiptere par Edward Topsell (1608)
Amphiptere par Edward Topsell (1608)

Jusqu’à 15 mètres, 20 mètres, voire 40 mètres de long, ils sont connus sous les noms de sucuriju, boa gigante, etc. L’existence de tels reptiles démesurés est rendue désormais moins invraisemblable avec cette découverte.

Quel rapprochement avec notre sujet? Cette découverte et surtout son emplacement peut fortement faire penser à l’amphiptère, ce grand serpent ailé mythologique dont la dragonologie attribue le lieu d’habitat à l’Amérique latine.